Promo 1924
Promo 1924

© DR Chimie ParisTech

Henri Moissan
Henri Moissan

© DR Chimie ParisTech

Image d’archive
Image d’archive

© DR Chimie Paristech

Image d’archive
Image d’archive

© DR Chimie ParisTech

Un peu d’Histoire

 

La première promotion fait son entrée le 3 novembre 1896

Dès la fin du XIXe siècle, Charles Friedel, chimiste et minéralogiste, titulaire de la chaire de chimie organique en Sorbonne est persuadé que les ingénieurs chimistes destinés à l’industrie doivent recevoir une formation scientifique aussi solide que ceux qui se consacrent aux carrières purement scientifiques. Il obtient l’autorisation et les crédits nécessaires à la création d’un laboratoire de chimie pratique et industrielle à la Faculté des sciences de Paris.

L’Université de Paris laisse à sa disposition des bâtiments provisoires situés au n° 3 de la rue Michelet. Charles Friedel devient Directeur et la première promotion, au nombre de 50 élèves, est accueillie le 3 novembre 1896.

Henri Moissan, Directeur, prix Nobel de Chimie en 1906

Après le décès de Charles Friedel, la direction est confiée à Henri Moissan qui reçoit le prix Nobel de chimie en 1906 pour ses travaux sur le fluor. L’établissement devient l’Institut de Chimie appliquée en 1901.

Henri Moissan instaure un concours d’entrée (niveau de baccalauréat de mathématiques) et par décret en date du 29 décembre 1906, l’institut est autorisé à délivrer le diplôme d’ingénieur chimiste de la Faculté des sciences de Paris. Les locaux sont pour lui une préoccupation importante et il finit par convaincre les autorités de la nécessité de construire un nouvel immeuble.
La construction de l’actuel bâtiment commence en 1910 et l’École emménage dans ses locaux définitifs en 1920. Entre-temps, la promotion 1916 accueille des jeunes filles pour la première fois.

La recherche se développe

Sous la direction de Georges Urbain, la recherche se développe. Des laboratoires de recherche sont créés : le laboratoire d’électrochimie, le laboratoire de chimie physique appliquée et le laboratoire de chimie industrielle.
En 1930, l’École prend le nom d’Institut de Chimie de Paris (ICP). Les enseignements se diversifient, tant dans le champ de la chimie que dans les sciences humaines et sociales. L’allemand et l’anglais s’inscrivent au programme des élèves ingénieurs dès 1930. La direction intensifie les relations avec l’industrie, donnant de l’importance aux stages et aux voyages d’étude.
En 1948, l’ICP devient l’École Nationale Supérieure de Chimie de Paris (ENSCP).

Vers Chimie ParisTech

En 2008, l’ENSCP devient membre fondateur du pôle de recherche et d’enseignement supérieur (PRES) ParisTech et prend alors le nom de Chimie ParisTech.

En 2010, Chimie ParisTech participe à la fondation du PRES Paris Sciences et Lettres (PSL).

En 2011, le projet d’initiative d’excellence PSL est sélectionné. Il engage le futur de notre École et a pour objectif de créer une nouvelle université de recherche au coeur de Paris. Ce projet porte l’ambition de faire émerger une université collégiale de recherche capable de se placer parmi les 20 meilleures universités mondiales. Il fédère treize acteurs parisiens porteurs de valeurs communes telles que la formation par la recherche et l’exigence de l’innovation et de la création.

Charles Friedel
© DR
Charles Friedel